Français [English] 
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

Les figures de proue.

Partons, la mer est belle...

Cliquez pour agrandir l'image  Les figures de proue sont la représentation emblématique d' un navire, sa marque de commerce, en quelque sorte.  Ces sculptures ornent la proue des navires depuis la nuit des temps, et revêtent  une importance de premier ordre, autant pour les observateurs, que pour les marins eux-mêmes.  Ceux-ci sont généralement très fiers de leurs figures de proue, et en prennent grand soin, en les astiquant sans cesse.  Elles comptent autant dans la reconnaissance d' un navire, que le pavillon  hissé au sommet du mât principal; servant ainsi à s' identifier auprès des autres bateaux.  Mais outre la reconnaissance, ces figures de proue, jouent un rôle protecteur, visant à assurer la survie des marins en mer.  Les représentations humaines sont souvent utilisées ; parfois, le corps est représenté entier, parfois, seulement le buste.  Les figures animales sont fréquentes aussi, représentations souvent mi-réalistes, mi-mythiques.  La plupart du temps, ces sculptures sont réalisées en bois, mais parfois, la pièce en bois, ne sert qu' à réaliser une sculpture en bronze, par la suite.  Aujourd' hui, on utilise souvent des matériaux de synthèse pour les construire.  Ces représentations sont de véritables oeuvres d' art, travaillées par de grands artistes,  dont le talent est mis à contribution, afin de personnifier  les lettres de noblesses, nécessaires à un navire.  De tout temps, la navigation maritime occupe une grande place , et ce partout dans le monde. Au vingtième siècle, les moyens modernes et  aéroportés  permettent de franchir les océans, mais ce n' était pas le cas les siècles précédents; les navires étaient le seul moyen de les franchir.  Rien de plus naturel, dans ce cas,  que de vouloir  donner une figure protectrice, une sorte de talisman,  une force vive à un bateau, afin de l' aider à affronter les nombreux dangers qui menacent  au grand large.  Et de plus, ces figures protectrices sont fort belles et d' apparences très variées.  Vous en verrez dans cette page, des anciennes, et aussi des modernes.  Mais qu' elles soient anciennes ou récentes, elles sont toutes fascinantes à voir.    La photo de gauche appartient au détenteur de copyright: Capitaine Hervé Cozanet. Figure de proue du bateau La recouvrance.  Prière de demander son autorisation pour la publier sur le net.  Pour le rejoindre
http://www.marine-marchande.net/

Les vikings.

Cliquez pour agrandir l'imageLes vikings ont pendant longtemps inspiré une véritable terreur sur les  mers et  océans.  La réputation de grands navigateurs et de grands guerriers est accolée à leur peuple depuis des siècles.  Les vikings ont construit un grand nombre de navires de formes et d' usages divers, dont le drakkar.  Ce nom provient d'un terme français  qui voulait donner une consonance scandinave à des navires possédant une figure de proue en forme d' animal.  Les vikings  utilisaient surtout la figuration du dragon, du serpent, du bison et du bélier. La plupart des bateaux vikings n' avaient pas de pont, les rendant ainsi beaucoup plus légers et maniables, permettant de naviguer facilement en amont des fleuves.  Leur forme mince, leur construction rudimentaire,  cette légèreté typique, les rendait ultra-rapides, mais non- insubmersibles.  Beaucoup ont sombré dans les tempêtes.  Ils utilisaient une grande variété d' essences de bois pour la construction de leurs navires et figures de proue: le chêne au Danemark, le pin en Norvège, la coque était souvent en frêne. Sapins, bouleaux, érables et tilleuls étaient utilisés pour la fabrication des autres parties de ces navires. Des rivets de fer,  constituaient l' ensemble du soutient de toutes ces pièces assemblées.  Assez surprenant, les voiles étaient en feutre, et sur les navires riches, en lin.  Les marins dormaient sous un bâche, dans des sacs de cuir.  La navigation ne devait pas être de tout confort, dans une installation aussi rudimentaire; d' autant qu' ils entreprenaient souvent des traversées très longues, de plusieurs mois.  Néanmoins, on les appelait: les rois des mers.  Le règne des vikings a duré trois siècles.  Photo de gauche: authentique figure de proue viking, représentant un dragon. Site de la photo fermé depuis peu.  Informations  tirées d' un excellent site sur les navires, présentant des maquettes, avec une historique complète .  Je vous le recommande. 
Site maquettes navires.

Le Vasa.

Cliquez pour agrandir l'image Photo du navire Vasa.  J' ai préféré montrer la poupe du navire, car elle était richement sculptée. Auteur de la photo:  Andy Carvin. 2004.  Cliquer sur la photo pour l' agrandir. Licence photo:
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/deed.fr

Histoire du Vasa.

Cliquez pour agrandir l'image  Le Vasa ou( Wasa) est un navire de guerre suédois du XV11 ième siècle, construit pour le roi Gustave II.  Le navire sombra lors de son voyage inaugural, sous les yeux épouvantés et médusés de l' immense foule venue assister à son départ, où il devait rejoindre les forces navales, durant la guerre de trente ans.  Aussitôt levé l' ancre, le navire parcourut quelques centaines de mètres, puis chavira et enfin, coula par le fond, dans la mer Baltique.  Le navire resta sous l' eau 337 ans, soit jusqu' en 1961, où après plusieurs tentatives de renflouage, il revit enfin, la lumière du jour.  Les causes du naufrages possibles: bâtiment trop lourd, pas assez lesté: il était déjà instable dans le port,  et n' a pas pu rester à flot en eau plus profonde et avec un vent plus puissant.  Vint-cinq personnes au moins ont sombré avec le navire.  Le Vasa était abondamment orné de sculptures à l' extérieur. Les essences de bois utilisées étaient: le chêne, le pin et le tilleul; certaines pièces immenses, étaient réunies par assemblage.  La plupart de ces oeuvres se trouvaient  sur le château arrière, les galeries et la poulaine.  Deux figures d' Hercule se trouvaient sur le navire, ( en fait, elles y sont toujours), de nombreuses pièces à thèmes bibliques, des figures d' empereurs romains en garnissait l' arrière.  Six maîtres sculpteurs ont travaillé pendant deux ans sur la réalisation des sculptures, sans compter les apprentis.  D' ailleurs, tout le travail artistique est marqué par les différences de styles propres à chacun  des sculpteurs, et qui rendent  ces oeuvres, un peu moins homogènes.  Pour en apprendre davantage sur ce navire, cliquer sur ce lien. 
Wikipedia le Vasa.
Photo de la maquette du Vasa, à l' échelle, ci-haut: Peter Isotalo. 2008 Licence photo:
http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
 

Belle figure de proue.

Cliquez pour agrandir l'image
Photographe: Denys Liger. Prière de le contacter  si vous désirez publier cette image sur le web.

La frégate Unicorn.

Cliquez pour agrandir l'image
City Quay, Dundee, Écosse.  Cliquer sur la photo pour l' agrandir.  Le site de la photo :

Figure de proue du Hms Warrior 1860.  Musée de la marine, Brest.

Cliquez pour agrandir l'image
Auteur de la photo: Remi Jouan. 2006. Cliquer sur la photo pour l' agrandir.  Licence photo:

Le galion de Neptune.

Cliquez pour agrandir l'image
Superbe figure de proue.  Auteur de la photo: Zil. Travail personnel, 2008.  C' est ce navire qui a servi à Roman Polanski, pour son film : Pirates, à Gênes, Italie. Cliquer sur la photo pour l' agrandir.  Licence photo:

Figure de prou de la goélette: Blanca-Aurora.  magnifique travail.  A voir absolument.

Le Cuauhtemoc

Cliquez pour agrandir l'image
Cette photo est cédée au domaine public par son auteur: Delbarre Cedric (I,Ced033), 2007, travail personnel. Et ceci s' applique dans le monde entier. Cliquer sur la photo pour l' agrandir.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquer sur la photo pour l' agrandir. Photo: Stephane l' hôte.

Voici un site intéressant sur les sculptures du Vasa.

Sculptures du Vasa.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquer sur la photo pour l' agrandir. Cette photo est cédée au domaine public, par son auteur: I, Peter Isotalo, et ce, partout dans le monde.


© 2010-2018. Chroniquart.  Tous droits réservés.14 novembre 2018
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Auteur: Martine Bouchard.